Lauréats 2022

Le Prix Archinovo est très heureux de vous présenter les lauréats de sa sixième édition !

Un grand merci à tous pour votre participation et vos précieux votes !

Prix du Jury

L’Onde à Murat (151)
réalisée en 2019 par Arba

Cette maison familiale en bois se caractérise par sa silhouette compacte et sa toiture débordante en zinc à double pente, convexe sur un versant et concave sur l’autre.
La courbe de son faîtage est un hommage rendu aux anciens toits de lauzes, dont les charpentes finissent par ployer sous le poids des pierres et du temps. Ici, la toiture se soulève au sud pour mieux capter le soleil d’hiver et s’abaisse au nord pour se protéger des vents. L’opacité de la maison perçue depuis l’extérieur contraste avec son intérieur étonnamment clair et lumineux. A l’intérieur comme à l’extérieur, le bois domine et les matériaux structurels sont laissés entièrement apparents. A l’extérieur, une vêture de mélèze habille les murs alors que la peau intérieure en contreplaqué de bouleau dissimule de nombreux rangements. Une paroi coulissante permet de moduler l’espace du salon et d’en transformer un coin en espace de travail isolé ou en chambre d’amis au besoin. A l’étage, deux chambres sont reliées par une passerelle au-dessus du vide du salon. Dans une démarche d’optimisation de la surface disponible, chaque chambre comprend un coin nuit minimaliste glissé sous la pente du toit, et un espace de détente ouvert.

Voir la maison

Mention spéciale du Jury

Maison Terre à Rennes (35)
réalisée en 2019 par Bodenez et Le Gal La Salle

La commande visait l’agrandissement d’un pavillon de vacances situé en bord de mer.

Le maître d’ouvrage avait envisagé une surélévation, mais après une étude de la maison existante, ancienne et mal isolée, les architectes ont préféré dupliquer la structure existante pour ne pas surcharger les fondations. La nouvelle maison-extension prend ainsi la forme d’un grand plateau libre intérieur, qui se prolonge à l’extérieur par une terrasse périphérique. Efficace thermiquement et profitant d’un sublime panorama sur le Cap d’Erquy, elle devient la maison principale, hiver comme été. Pour les vacances, lorsque la famille s’agrandit, l’ancienne maison rénovée devient l’espace des invités. Les deux maisons sont reliées par leur charpente en bois et ne forment ainsi qu’une habitation. La Maison Terre utilise le potentiel de chaque matériau laissé brut : la solidité du béton comme socle ; la légèreté du bois pour la structure ; l’inertie et la texture des murs de terre pour le confort thermique intérieur.

Voir la maison

Trophée Extension et Réhabilitation ex-aequo

Gujan à Gujan-Mestras (33)
réalisée en 2020 par jaq

Ce petit pavillon des années 1970 devait être démoli ou restructuré afin de pouvoir accueillir, à la demande des maîtres d’ouvrage, une grande pièce de vie, un garage fermé et cinq chambres.
Dans une logique écologique d’économie de matériaux, les architectes ont fait le choix de conserver un maximum d’éléments du pavillon existant. Ainsi, le volume en brique, les cloisons, les portes, les quincailleries et la plupart des revêtements du sol d’origine sont préservés et réinterprétés. Le volume existant abrite les chambres. Tout autour, les architectes dessinent un nouvel espace de bois lamellé-collé, accueillant les pièces de jour. A l’est, un patio apporte de la lumière naturelle en préservant l’intimité. Au sud, l’extension se prolonge par une pergola extérieure recouverte de cannisses qui tamisent la lumière. Enfin, des murs de verdure viennent clôturer l’ensemble du projet, le rendant invisible depuis la rue. Ce projet répond aux problématiques posées par l’évolution des usages et la préservation de l’intimité dans un tissu pavillonnaire dense.

Voir la maison

Trophée Extension et Réhabilitation ex-aequo

Commerce à Paris (75)
réalisée en 2019 par Java Architecture

Cette maison est issue de la réhabilitation d’une maison individuelle située au fond d’une cour parisienne.
La surface au sol étant très réduite, les architectes ont fait le choix d’empiler les pièces de vie. Les deux niveaux d’origine ont été surélevés de deux étages supplémentaires s’ouvrant sur la seule façade non mitoyenne ; la maison prend ainsi l’apparence d’une petite tour en cœur d’îlot. La façade principale reflète les usages attribués aux différents niveaux : au rez-de-chaussée, elle est isolée par l’extérieur et recouverte d’un enduit minéral ; au 1er étage, des baies toute hauteur munies de volets en bois permettent d’éclairer la chambre tout en conservant son intimité ; au 2e, une façade en verre et polycarbonate éclaire l’espace secondaire, au 3e, des vitrages toute hauteur munis de volets en bois ajourés à claire-voie éclairent le salon tout en limitant les effets de surchauffe de la période estivale, au 4e, une serre en polycarbonate est implantée en continuité du salon et s’ouvre sur une petite terrasse. Afin d’obtenir une unité d’ensemble, les différents matériaux de la façade principale sont déclinés dans un camaïeu de gris. Les trois autres façades, situées en limite de propriété, sont opaques.

Voir la maison

Prix de l’Habitat groupé et alternatif

Polonceau à Paris (75)
réalisée en 2021 par YUA studio d’architecture

Le projet visait la transformation d’un ancien atelier de métallerie, situé au rez-de-chaussée et sous-sol d’un bâtiment de logements, en unités d’habitation.
L’enjeu majeur consistait à transformer les parties enterrées du bâtiment en logements agréables, et à densifier par le bas, plutôt que par le haut. Un vide a donc été créé au cœur de l’ancien atelier, un patio, qui augmente les possibilités d’ouverture, favorise les relations sociales entre les habitants et introduit la présence du végétal. Trois unités de vie sont conçues à l’intérieur du bâtiment. Le premier appartement, situé de plain-pied avec le patio, organise autour de celui-ci ses espaces de vie en forme de U. Grâce à des ouvertures hautes et larges, les habitants bénéficient de lumière naturelle en abondance, et de vues croisées entre chaque partie de l’appartement. Une agence d’architecture, avec entrée indépendante, est située au niveau le plus haut, reliée par un escalier ouvert qui conduit également à un toit terrasse. Le second appartement s’étend entre la rue et la cour et réunit une agence d’architecture et un logement. Le troisième est multi-orienté, en forme de L, et se développe sur plusieurs niveaux, avec deux terrasses profitant des vues vers la végétation de la cour. Toutes les ouvertures, vues et profils des terrasses sont conçus pour garantir le maximum de lumière naturelle tout en préservant l’intimité des habitants. Les espaces de chaque logement sont imbriqués les uns avec les autres afin de pouvoir s’adapter aux niveaux existants des parties communes, et de pouvoir réutiliser la structure en béton existante, minimisant l’impact environnemental de l’opération. Les nouvelles structures béton cohabitent avec les anciennes. Les matériaux sont conservés dans leur aspect brut : chêne, acier corten, contreplaqué de bouleau, béton brut et terrazzo sont utilisés pour les murs et les sols. Partout, la continuité entre espaces intérieurs et extérieurs est recherchée.

Voir la maison

Prix du Public ex-aequo

Casa S à Bonifacio (2A)
réalisée en 2020 par Orma Architettura

Cette maison est implantée à proximité de Bonifacio dans un lotissement relativement dense situé à la limite de l’agglomération.
La parcelle profite de nombreuses vues sur la campagne vallonnée qui entoure la cité génoise, mais subit de nombreux vis-à-vis avec les constructions voisines. Dans ce contexte, la recherche d’équilibre entre intimité et vue sur le paysage devient l’enjeu du projet. Dans ce dispositif, les circulations et les espaces de vie extérieurs s’entremêlent autour du patio principal, générant une continuité entre le dedans et le dehors. Le choix des matériaux permet d’instaurer un dialogue sensible avec le paysage : les coffrages à la planche sur les façades de béton clair rappellent les strates horizontales qui ornent les falaises de calcaire environnantes ; la minéralité du béton répond à la roche du site ; la toiture représente, enfin, une épaisseur protectrice qui couronne l’ensemble.

Voir la maison

Prix du Public ex-aequo

Maison BJ1 dans l’Aude (11)
réalisée en 2018 par Prax Architectes et Mathieu Lolagne

Cette maison familiale surplombant le lac de la Ganguise, au sud de Toulouse, s’établit au calme sur une parcelle abondamment boisée, à l’abri d’une zone d’habitation dense.
Le volume trapézoïdal de la maison, tout en bois, est posé sur des pilotis métalliques, à la manière d’une cabane dans les arbres, afin de dégager son emprise au sol et d’offrir une vue panoramique sur le paysage. A l’intérieur, la hiérarchisation des espaces est pensée du nord au sud. La façade nord abrite au rez-de-chaussée les pièces techniques (entrée et pièces d’eau). Au premier étage sont situés deux chambres et un bureau, largement ouverts sur l’extérieur, pour profiter de la lumière grâce à un claustra en bois. Au sud, le séjour et la chambre parentale se prolongent par une terrasse généreuse qui cadre la vue sur les Pyrénées et le lac en contrebas. Cette maison fait corps avec son environnement, tout en légèreté, pour tirer le meilleur parti de ses atouts sans jamais le dénaturer.

Voir la maison

Les 10 maisons préférées du public

Remise des prix

La Soirée de Remise des Prix se tiendra le mardi 15 novembre 2022 à la Fondation Lafayette-Anticipations à Paris, grâce à notre partenaire Citynove !